Fiduciaire parisienne

Baromètre du crowdfunding du 1er semestre 2018 (04.12.2018)

Les résultats du baromètre du crowdfunding (ou financement participatif) en France sur le 1er semestre 2018 viennent de paraître. En voici les informations les plus significatives.

Progression de la finance alternative en France – Les résultats de l’étude, basés sur les réponses de 67 plateformes de financement participatif, font ressortir les évolutions globales suivantes :
-les fonds collectés au 1er semestre 2018 représentent 621,4 M€ contre quasiment 392 M€ au 1er semestre 2017, soit une progression de presque 59 % ;
-la répartition est de 33 % pour le financement participatif, 26 % pour les fonds de prêts aux entreprises en ligne, près de 25 % pour les prêts à la consommation en ligne et près de 16 % pour les cagnottes en ligne ;
-par rapport au 1er semestre 2017, le financement participatif a progressé de 36 %, les fonds de prêts aux entreprises en ligne de 150 %, les prêts à la consommation en ligne de 39 % et les cagnottes en ligne de 55 %.

Typologie des fonds collectés – Sur le 1er semestre 2018, les résultats du baromètre font apparaître que :
-les obligations représentent 97 M€ ;
-les dons avec récompense représentent 43 M€ contre environ 10 M€ pour les dons sans récompense ;
-les prêts rémunérés s’élèvent à presque 37 M€ contre 1,6 M€ pour les prêts non rémunérés ;
-les investissements en capital représentent près de 16 M€ ;
-et les minibons un peu plus de 3 M€.

Typologie des porteurs de projet – Les TPE/PME et ETI constituent 73 % du volume de fonds collectés contre 14 % pour les entreprises de l’économie sociale et solidaire (EESS), 7 % pour les start-up et 5 % pour les particuliers.

Quels sont les secteurs d’activité les plus concernés ? Le secteur économique représente 166 M€ dont plus de la moitié (52 %) au titre du secteur immobilier, près de 20 % pour les commerces et services, 10 % au titre du secteur environnement/énergie et seulement 5 % pour l’industrie, la santé/recherche scientifique, le secteur agricole ne représentant que 3 % des volumes collectés.

Le secteur culturel compte pour 25 M€ dont près des 2/3 (64 % exactement) au titre de l’audiovisuel et de la musique ou de l’édition/journalisme/publications.

Enfin le secteur social représente 18 M€ dont 46 % au titre de l’humanitaire, 43 % pour le sport et 11 % pour l’enseignement/éducation.

KPMG pour Financement Participatif France (FPF), Baromètre du crowdfunding en France S1-2018, 15 novembre 2018